Chercher

05.06.2020

L'enduction, c'est quoi ?

 

Connaissez-vous la différence entre un papier couché et un papier non couché ? Savez-vous définir l’enduction et savez-vous en quoi ce procédé consiste ?

Si vous ne travaillez pas dans le milieu du papier, à priori non. Guyenne Papier va tout vous expliquer !

A travers cet article, on vous explique tout ce qu’il faut savoir sur l’enduction et pourquoi c’est une étape quasiment indispensable pour les fabricants de papier.

Qu’est-ce que le papier couché ?

Tout d’abord, qu’est-ce qu’un papier “couché” ?

C’est en fait un papier qui a subi une transformation appelée “enduction”, au cours de laquelle il a été enduit d’une “sauce de couchage”.

L’enduction, ou le « couchage » c’est quoi ?

L’enduction est un procédé qui consiste à revêtir la surface d’un support (par exemple du papier à l’état brut, ou de la fibre) avec un produit spécifique (par exemple, une sauce de couchage, des matières plastiques, des principes aqueux ou solvant) ayant pour effet de modifier son aspect et ses propriétés, en lui apportant des qualités supplémentaires : solidité, brillance, imperméabilité, aptitudes d’imprimabilité, etc.

L’enduction est un terme générique qui s’applique bien entendu au papier, mais aussi à d’autres types de supports et il décrit des traitements de surface divers.

Dans l’industrie du papier, le terme utilisé et plus spécifique, est celui de « couchage » : on enduit du papier avec une sauce, généralement à base d’eau. Mais d'autres supports souples (autres que le papier) peuvent être couchés : du film, du carton, du textile, des matières intissées, etc.

Le couchage apporte de nombreux bénéfices :

  • Il apporte des propriétés esthétiques : de la couleur, un effet iridescent, un aspect brillant…
  • Il améliore les propriétés techniques du support : il est plus lisse, ou plus résistant à l’eau, ou il devient ignifugé et résistant au feu.
  • Il permet de rendre un support imprimable à des technologies d’impression différentes : impression jet d’encre, transfert thermique ou apte à l’impression par sublimation.

 

 

 

La sauce de couchage

La sauce de couchage est obtenue en mélangeant de l’eau, des pigments (produits minéraux), des liants et des produits d’addition divers. Les pigments apportent à la sauce une bonne couverture du support, ainsi que de la blancheur, de l’opacité et de la brillance. Les liants permettent aux composants de rester en lien et d’éviter des phénomènes comme le poudrage ou la mauvaise adhésion de la couche, au support. 

Quelle est la différence entre un papier couché et un papier non couché ?

Un papier « non couché » est issu des machines à papier. Il est essentiellement constitué de fibres de cellulose. Les ramettes de papier A4 en sont un parfait exemple. Avant l’enduction, le papier non couché peut, au mieux, être calandré, ce qui lui donne un aspect plus lisse.

Certaines machines à papier permettent un couchage en ligne. Le couchage est alors effectué juste après la fabrication de la feuille et son séchage. Cette enduction en ligne sur machine à papier, apporte au papier des propriétés nouvelles. Elle est cependant limitée en dépose (quelques grammes à peine) et la vitesse de la machine à papier, nécessite que la couche soit facile à déposer.

Les papiers couchés en lignes sont connus, ce sont ceux des pages brillantes des magazines.

 

Le couchage influence sensiblement l’état de surface d’un papier.

Pour que ce soit plus clair pour vous, voici deux photos Avant/Après de la surface du papier, observée au microscope, et qui illustrent parfaitement ces différences. 

Image de gauche : papier non couché. Image de droite : papier couché. Source : CERIG pagora Grenoble

Et là, vous vous dites que l’enduction du papier est en fait hyper importante, n’est-ce pas ? Et vous avez raison ! 

Comment sublimer un support par son couchage ?

Le couchage permet une multitude de combinaisons. Outre le fait d’enduire une face, deux faces ou bien de superposer les couches, il permet d’enduire des supports de 2g à 30g par poste de couchage. Il est aussi possible de déposer des couches différentes : par exemple une sous-couche absorbante et une top couche brillante.

Le couchage est le procédé qui permet de créer des supports complexes, et superpose tel un millefeuille, des caractéristiques différentes.

Grâce au couchage, vous obtenez des papiers aux qualités d’impression supérieures et vous pouvez leur conférer des propriétés très utiles.

Voilà, vous savez (presque) tout de l’enduction !

Pour tous vos besoins d’impression, pensez à Guyenne Papier et choisissez la qualité Made in France !

Appelez-nous au 05 53 62 20 00 ou écrivez-nous à export@guyennepapier.fr, notre équipe commerciale se fera un plaisir de vous conseiller.