PAPIER FILM TEXTILE

We coat for you

Since 1689

Chercher

17.05.2021

Guyenne Papier lauréat du prix France Relance

Découvrez l'article de Charlotte Jousserand disponible sur France Bleu Périgord ici.

Huit entreprises du Périgord ont été sélectionnés dans le premier appel à projet lancé par France Relance. Parmi elles, Guyenne Papier. Grâce à l'argent reçu, l'entreprise de Nanthiat va pouvoir reprendre des activités qu'elle avait sous-traitées.

 

"Sans France Relance, on ne l'aurait pas fait" déclare la gérante de Guyenne Papier, Céline Procop. L'entreprise de Nanthiat fait partie des huit lauréats périgourdins sélectionnés par le premier appel à projet de France Relance en Nouvelle-Aquitaine. Guyenne Papier existe depuis plus de 300 ans en Dordogne, elle est l'une des deux entreprises en Europe qui fabrique du papier fluorescent. Elle produit également du papier peint et du papier pour imprimer des photos. Guyenne Papier est également spécialiste de l'enduction, c'est-à-dire déposer un liquide sur un papier.  

Actuellement, les produits de Guyenne Papier sont ensuite envoyés dans d'autres entreprises pour être retailler dans différents formats, elles rajoutent également de l'adhésif ou bien des motifs en relief. Ce sont ces activités là que Guyenne Papier souhaitent relocaliser. 

 

 

Relocaliser des activités jusque-là sous traitées

 

Une partie du projet de l'entreprise est financée par l'Etat, il s'agit de reprendre des activités qu'elle avait sous traitées jusqu'à présent. "Nous allons rouvrir des ateliers de transformation que nous avions à une époque" précise Céline Procop.

 

Une dizaine d'embauches prévues

 

Pour reprendre ces activités qu'elle avait jusque-là sous traitées, Guyenne Papier va s'appuyer sur le savoir-faire de quatre salariés qui ont déjà pratiqué la découpe notamment. Ils vont former leurs collègues à cette activité. Guyenne Papier prévoit d'embaucher à terme une dizaine de personnes. Ce seront des opérateurs de machines mais aussi des recrutements pour la gestion et l'administratif et des postes de commerciaux.

De nouvelles machines seront achetées détaille Céline Procop avant un début de production pour la fin de l'année 2021 ou bien 2022.

©France Bleu Périgord - Charlotte Jousserand